Hivernage

Quand la saison froide arrive, l’hivernage d’une piscine permet d’en préserver l’eau et les installations jusqu’au retour des beaux jours. Suivant la région où vous habitez, vous devrez faire un choix entre 2 techniques d’hivernage de piscine différentes : l’hivernage passif ou l’hivernage actif, qui exigent chacun des procédés d’entretien particuliers.

La protection hivernal de la piscine

moto

L’été est désormais terminé et il est temps de s’atteler à la mise en hivernage de votre piscine. Cette opération essentielle est décisive pour préserver votre bassin et votre matériel des intempéries de l’hiver ainsi que pour maintenir la qualité de votre eau au fil des saisons.

Hiverner sa piscine n’implique – heureusement – pas de vider complètement votre bassin, dont l’eau ne doit être changée que tous les 3 à 5 ans. En effet, la structure même de votre piscine à besoin de la pression exercée par l’eau (la fameuse poussée d’Archimède) pour garantir sa pérennité. En plus de risquer la détérioration de votre bassin, vous dégraderiez votre liner (qui doit constamment rester immerger) en laissant votre piscine vide trop longtemps.
Pourquoi hiverner sa piscine ?

L’hiver pointe déjà le bout de son nez et les longues après-midi à vous prélasser au bord de votre piscine ne sont plus d’actualité. Les températures baissent et il est temps de vous prévenir contre les différents risques causés par la saison hivernale et notamment par la formation de gel pouvant occasionner de gros dégâts sur votre installation.

L’hivernage a donc pour vocation de protéger votre matériel et votre bassin tout en préservant la qualité de votre eau.
Quand hiverner sa piscine ?

L’hivernage de votre piscine peut débuter dès lors que la température de l’eau passe sous la barre des 12°C de manière constante. Pourquoi une telle température ? Tout simplement car c’est à partir de ce seuil que les bactéries, les algues et autres micro-organismes ne peuvent plus se développer. Il est donc important de ne pas commencer son hivernage trop tôt, au risque de voir proliférer germes et microbes et ainsi compliquer la remise en service de la piscine.
Meilleure pompe à chaleur piscine
Les différentes méthodes d’hivernage

Mise en service après l'hivernage

moto

La remise en service de sa piscine après l’hivernage est un moment important dans le cycle de vie d’une piscine. Même si l’heure n’est pas à la baignade, il faut “réveiller” sa piscine pour la préparer avant l’arrivée des beaux jours.

Si l’hivernage a été correctement réalisé, la remise en route de la piscine est rapide et simple à effectuer.
Si l’hivernage a été bâclé ou si vous avez trop attendu pour la remise en service, le travail et les coûts liés seront plus importants.

Voici donc une liste exhaustive des tâches à effectuer, et des petites astuces pour remettre en route votre piscine correctement et à moindre frais.
Quand remettre en service sa piscine ?

Il faut effectuer la remise en service dès que la température de l’eau dépasse 12°C.
Pour les piscines traitées par électrolyse au sel, il y a une petite marge jusqu’à 15°C.

Au delà de 12°C, les bactéries et micro-organismes recommencent à proliférer et à polluer l’eau du bassin. En attendant trop longtemps, et même si vous pensez économiser le traitement de l’eau pendant 1 ou 2 mois, vous risquez au contraire de gonfler les coûts liés au traitement de l’eau et la maintenance de votre système de filtration.

Ainsi, le meilleur moment se situe après la période de grands froids ou de gel et avant que la température de l’eau n’atteigne 12 degrés.

Selon la région et la météo, ce moment se situe entre les mois de Mars et d’Avril : l’eau est encore à faible température et, si les traitements d’hivernage ont été bien faits, aucune algue ne s’est encore développée.

Si vous faîtes la mise en service plus tôt, vous pouvez laisser la couverture d’hiver, filtration en marche jusqu’à la première baignade !

Fermer le menu
×
×

Panier